Skip to the content

Cloud : Pourquoi héberger ses données en France ?

La France est soumise au RGPD ou le Règlement européen sur la protection des données. De ce fait, tous les établissements se trouvant en France doivent aussi s’y conformer. Elles sont dans l’obligation d’adopter les mesures nécessaires pour éviter toute éventuelle fuite de données. Cela concerne notamment la mise en œuvre organisationnelle et technique en interne. Ces contraintes s’appliquent aussi sur les services fournis par tous les prestataires de chaque société.

Protection optimale des données

Le choix d’un prestataire en MSP dépend principalement de l’emplacement des serveurs. Les dirigeants des entreprises doivent déterminer s’ils sont en France ou dans un autre pays européen. Cela simplifie le processus de récupération des données en cas de problème au niveau du parc informatique. Lorsque l’équipe de support localisée en France, elle est réactive et garantit un service de qualité. Les entreprises reçoivent régulièrement les résultats des analyses concernant les impacts sur la vie privée et les notifications de violation de données. De nombreux autres paramètres doivent être pris en compte dans le cadre d’une sous-traitance. La confidentialité et la sécurité des données sensibles sont effectivement en jeu.

Plus d’échanges avec les prestataires d’externalisation

Quand le prestataire se trouve en France, il est plus facile de les contacter. Il est plus simple de demander des interventions immédiates en cas de problèmes. Les dirigeants d’entreprise ont aussi la possibilité de visiter les locaux pour savoir où leurs datas sont stockées. Ils peuvent alors juger de la qualité des services des prestataires par rapport aux exigences de la société. Cette démarche s’avère indispensable avant de signer un contrat à long terme. Cela garantit le déplacement des prestataires pour la maintenance du parc informatique et d’autres interventions. Les entreprises évitent la perte de temps et la baisse de productivité dans ce cas.