Skip to the content

Le cout du spam pour les entreprises

Les spams sont une véritable menace pour la productivité. Ces courriels non sollicités polluent les messageries. À la longue, ils finissent par coûter cher à l’entreprise et portent atteinte à sa sécurité.

Analyse des coûts du spamming

La saturation du serveur de messagerie constitue la première conséquence économique du spam pour l’entreprise. Le spamming surcharge évidemment les espaces de stockage ainsi que la bande passante. Suite à l’invasion de spams, il peut être nécessaire de redimensionner le réseau de la société. Cela entraîne inévitablement une dépense conséquente pour l’entreprise.
Autre conséquence du spamming est la baisse de production. En moyenne, un salarié reçoit au moins 20 spams dans sa boîte de réception. Ouvrir les courriers indésirables qui ont réussi à traverser le filtre anti-spam lui prendra du temps. Il en est de même pour la suppression de ces fichiers. Au fur et à mesure, le traitement des spams sera à l’origine d’une importante perte de temps.

Quelles solutions contre les spams ?

Mailinblack fait partie des solutions efficaces contre le spamming avec 5 milliards d’emails traités chaque année. Il combine de différentes technologies en intégrant entre autres analyse prédictive et filtres traditionnels de sécurité. Il trie les emails automatiques comme les newsletters pour une sécurisation maximale des données. Avec cette solution, les spams sont bloqués rapidement et les virus seront évacués.
Alto spam constitue une autre solution efficace pour éradiquer les spams. Cette solution 100 % française analyse le trafic de messagerie pour traquer les courriels non désirés. Elle ne laisse ensuite passer que les messages sécurisés. En plus du filtrage du spam, Alto Spam intègre une fonction de blocage de publicité et d’analyse anti-malware. Il propose également la sécurisation des serveurs de messagerie et du système de défense proactif.