Skip to the content

La rétention et le versioning dans la politique d'archivage des données

Comme nous le savons tous, les données représentent un pilier fondamental pour l’organisation des projets d’une entreprise. Avec l’évolution de la technologie, il est désormais possible de stocker les données à long terme en créant un système de rétention et de versioning approprié. Mais, que signifient ces actions pour la politique de conservation ?

Les versions de fichiers et la durée d’archivage

Dès qu’un fichier est conservé, il existe une autre version de celui-ci disponible directement sur le système Cloud. Chacune de ces versions est stockée à l’intérieur d’un serveur pendant un temps avant d’être expirée. Cette période est définie comme étant le délai de préservation des données. Le fait d’avoir différentes versions d’un fichier est un énorme avantage pour une entreprise, car il permet de réduire les pertes d’informations.

Quant à la durée de conservation des versions de fichiers, elle dépend de plusieurs facteurs comme :
• la date à laquelle la version a été créée ;
• le temps écoulé entre les différentes versions ;
• la politique de sauvegarde choisie par l’utilisateur.

Le stockage Cloud, la technique de conservation à privilégier

Même si certaines entreprises ne sont pas encore obligées de conserver leurs données, ce processus reste indispensable. Avec l’aide de Solarwinds Backup, les MSP peuvent bénéficier d’un système efficace. Grâce au stockage Cloud, vous avez la possibilité de déterminer les versions de fichiers à garder et éviter de n’utiliser qu’une seule variante.
Solarwinds Backup prend en charge des plates-formes telles que Microsoft Windows, Linux, VMware, Mac OS X et Hyper-V. La technique de sélection de données granulaires est semblable à la sauvegarde personnalisée, puisqu’elle permet au MSP de définir la durée et de choisir les informations selon ses besoins. Enfin, la sécurité est au rendez-vous puisque les données sauvegardées sont chiffrées via le chiffrement AES 256 bits et vous pouvez générer automatiquement des clés de chiffrement ou choisir un chiffrement à clé privée auquel seul un utilisateur autorisé peut accéder.