Skip to the content

Lutter contre les spams, informez vos clients.

En tant que fournisseur de services géré et infogéreurs, vous avez le devoir d’informer vos clients et prospects des tendances de cybersécurité. Pour cela, soyez pédagogue et faites-leur un état des lieux des menaces actuelles. Au-delà de leur vendre vos services, apportez-leur des conseils qui leur permettront de se rendre compte des menaces et de ce que cela représente de les gérer. Cela affirmera votre position en tant qu’expert bienveillant.

Le spam, aussi connu sous le nom de courrier indésirable ou pourriel, est considéré comme une communication électronique non sollicitée, un « abus marketing de nature cybercriminelle », c’est-à-dire un faux courriel de banque ou un site marchand qui a comme objectif récupérer les données personnelles du destinataire pour ensuite les attaquer.

Dans la réalité, même si vos prospects suivent tous vos conseils, ils recevront quand même des spams. Il faut savoir que aujourd’hui le spam représente jusqu’à 95% du trafic total d’email dans le monde. Il serait ainsi miraculeux que, sans votre aide, votre client prospect ne rencontre pas un pourriel dans les boites mail de son entreprise.

 

Les premiers conseils à donner à vos clients :

  • Ne répondez pas à un spam. Votre réponse permettra à l’expéditeur de valider l’existence de l’adresse email.
  • Ne cliquez pas sur les liens du message. Si vous le faites, ils pourront récupérer des informations via des cookies ou d’autres traceurs.
  • N’ouvrez pas les pièces jointes.
  • Faites attention à qui vous donnez votre adresse email. Créez plusieurs adresses en fonction de vos besoins (achats sur internet, réseaux sociaux, etc…)
  • Utilisez un filtre de spam. (Profitez de ce conseil pour parler de la qualité de votre service en tant que fournisseurs de solution antispam).

 

Les conseils pour identifier un spam :

Analysez l’expéditeur :

Avant tout, soyez attentif à l’adresse mail de l’expéditeur de vos emails. Une adresse que vous ne connaissez pas, comportant des caractères spéciaux et dans une autre langue doit vous inquiéter. De la même manière, une différence entre le nom affiché et l’adresse mail peut être un indice. Par exemple : « De : society1@society1.dk ; ted_lory@zetools.hu » : on a la société1 en « .de » au Danemark, et l’autre en Hongrie.

 

Passez l’objet du mail au crible :

Plusieurs points de vigilance :

  • Le sujet du mail comporte « Re : » : il s’agit de vous faire penser que vous avez reçu une réponse à un email que vous avez envoyé.
  • Le sujet de l’email utilise le champ sémantique suivant : « publicité, jeu concours, paiement, transaction, …
  • Et enfin, prêtez attention à trops de majuscules, de guillemets, de symboles, notamment d’argent.

 

Le message en lui-même peut comporter des indices :

C’est fréquent : les hackers vont vous inciter à cliquer un lien vers un site qui vous est inconnu. Ils promettent souvent une dotation astronomique pour un jeu concours.

La demande d'argent pour débloquer un transfert par exemple ou un numéro de téléphone surtaxé doivent vous alerter.

L’utilisation d’une langue étrangère également (d’après la CNIL, seulement 8% des spams proviennent de sources françaises) … sans parler du mail rédigé dans un français très approximatif.

 

Informez vos clients des moyens de récupération d’e-mail utilisés sur le marché :

Votre messagerie a transmis votre adresse e-mail

Il se peut que votre messagerie ait revendu une partie de sa liste d’abonnés à un tiers, qui aurait ensuite revendu à un autre, ce qui fait que votre adresse s’est diffusée à plusieurs exemplaires sur le Web.

Votre adresse créée au hasard

Certains spammeurs créent des adresses e-mail en joignant une liste de noms avec une liste de prénoms les plus courants (par exemple, prenom.nom ou nom.prenom@...com). Dès lors, pensez à ne pas créer une adresse mail du type prenom.nom@hotmail.com, sinon vous ne serez pas tranquille pendant bien longtemps.

Vous avez donné votre email

Si vous avez acheté ou vous vous êtes souscrit à un service en ligne, vous avez forcément laissé votre adresse e-mail. Avez-vous constaté qu’à la fin du formulaire dans il y a toujours une petite case à cocher ? C’est en cochant sur celle-ci que vous autorisez la diffusion de votre adresse électronique.

Vous avez affiché votre email sur la toile

Faites attention à ne pas mettre votre adresse électronique sur votre page personnelle, ni sur des forums. Aujourd’hui, il existe des logiciels qui récoltent automatiquement les adresses e-mail publiées dans le Web et qui ensuite les vendent pour quelques dizaines d’euros.

Si jamais vous retrouvez votre adresse affichée dans le Web et vous voulez éviter de recevoir des spams, contactez le webmaster du site et demandez-lui de supprimer votre adresse de la page concernée. N’hésitez pas à le relancer avec un ton plus autoritaire, si vous n’avez pas de réponses.

 

Conclusion

Une fois vos conseils diffusés, vous aurez gagné la confiance de vos prospects et clients, et ils seront plus enclins à vous laisser gérer la protection plus professionnelle de leurs adresses emails. Aubelio a sélectionné pour vous plusieurs solutions de protection anti spam ! N’hésitez pas à nous solliciter pour plus d’informations.