Skip to the content

Qu’est ce que le Cache DNS ?

Les termes informatiques ne manquent certes pas, mais ils manquent parfois cruellement de clarté pour ceux qui ne sont pas du monde de l’informatique. Et mêmes ces derniers ont tendance parfois à mélanger, non par manque de connaissance, mais par une quantité bien trop grande d’informations. Il est parfois bon de rappeler les bases, à l’instar de la définition du cache DNS.

Se servir de son ordinateur, c’est taper une adresse Internet, ou à défaut faire une requête sur les moteurs de recherche. Mais les serveurs qui gèrent Internet ne fonctionnent pas avec le nom commercial du site, ils utilisent son adresse IP, c’est-à-dire son adresse informatique. À chaque site correspond une adresse unique, comme l’est l’adresse postale. Il s’agit d’une paire, c’est à dire d’un binôme qui permet de faire correspondre à la fois le nom du site et son adresse informatique. C’est sur des serveurs DNS, pour Domain Name Server, que sont enregistrées ces paires. Il y a 13 serveurs de base répartis dans le monde, et qui sont donc l’objet de toutes les attentions puisqu’ils conservent la base même du fonctionnement de l’internet tel qu’on l’utilise sur notre navigateur.

Le cache DNS est donc une fonctionnalité présente sur les ordinateurs qui permet de mémoriser les paires adresses et noms afin d’économiser la quantité de données qui transite sur le réseau mondial. Ce cache DNS s’efface normalement toutes les 24 heures pour éviter une fausse direction lorsqu’un site web change d’adresse. Néanmoins, il est crucial pour une entreprise que ce cache DNS soit bien vidé régulièrement, plus souvent si nécessaire, afin de permettre ne plus grande fluidité dans l’utilisation d’internet, qu’il s’agisse de navigation sur le web ou d’utilisation de services informatiques.