Skip to the content

4 idées préconçues sur la sauvegarde dans le cloud.

Malgré son succès et son efficacité, le cloud n’a pas la confiance de tous. Beaucoup d’entreprises ont encore des doutes à ce sujet. Elles ont tout simplement peur des fuites de données si elles optent pour ce système de stockage. Certaines d’entre elles sont effectivement sensibles et précieuses. Il existe ainsi des idées préconçues qui sont difficiles à dissiper.

Le problème de sécurité des données

La sécurité est un des premiers mythes auquel le cloud est confronté. Les entreprises ont du mal à croire que ce système soit réellement inviolable. Les fournisseurs utilisent cependant des clés de chiffrements personnalisés. Seuls les clients en sont les détenteurs, ce qui fait que même les fournisseurs ne peuvent pas accéder aux données sauvegardées.

L’opération de sauvegarde est trop lente

Les entreprises ont besoin d’outils performants et puissants. Cela leur permet d’optimiser le temps de travail de leurs salariés. Le transfert des données sur les cloud est réputé pour leur lenteur. Cela risque alors de prendre du temps. Les fournisseurs ont mis au point des systèmes plus pratiques. Les copies se font ainsi par bloc et non par fichier.

La récupération des données est très longue

La sauvegarde des données dans le cloud entre dans le programme de restauration des données. Cependant, les entreprises ont tendance à croire que cette opération est longue et fastidieuse. Il s’avère pourtant que celle-ci est plutôt rapide. Les sociétés ont ainsi la possibilité de poursuivre leur activité.

Les soucis de disponibilité

Cette situation est véridique si les entreprises sauvegardent uniquement leurs données dans le cloud. De ce fait, une panne de connexion internet pourrait être problématique. En revanche, la question ne se pose pas avec le cloud hybride. La synchronisation des données se fait automatiquement sur le cloud et le serveur local.