Skip to the content

GRPD et la rétention des sauvegardes

À présent, les MSP et les fournisseurs de nouvelles technologies sont tenus d’inciter leurs clients à déployer à des stratégies de sauvegarde tout en mesurant leurs impacts. Le règlement sur la protection des données ou RGPD met l’accent sur les éléments dont l’entreprise et ses clients auront besoin pour assurer la conservation des informations.

Comment peut-on améliorer la démarche de sauvegarde ?

En 2018, des entreprises affectaient encore encore la gestion du processus de sauvegarde des données à certaines équipes techniques. D'autres décident de faire confiance à des experts en sauvegarde hors site. Il est  conseillé de se concentrer sur une sauvegarde locale et cryptée accompagnée par une conservation des données hébergées.

Que doit-on faire pour favoriser la demande d’accès de données suivant la RGPD ?

Malgré la mesure stricte évoquée par la RGPD, les personnes ont le droit de demander un accès direct sur leurs données et cela à n’importe quel moment. Outre l’accès aux données, les utilisateurs disposent d’autres droits comme la portabilité et l’effacement.

Si l’on a tendance à aborder le problème du droit d’accès, la manière de faciliter la demande reste l’une des préoccupations des MSP. Le souci est fréquent quand les fichiers présents dans certains endroits et bases contiennent des données à caractère personnel. La solution la plus appropriée est de mettre en place une structure de conservation des données pour faciliter la procédure de demande d’accès.