Skip to the content

Le rôle du Teergrubing et Greylisting dans la protection des mails

Pour éviter une saturation de sa communication, toute entreprise quelle que soit sa taille doit mettre en place un système efficace de protection contre les courriers indésirables. Plusieurs solutions sont proposées pour faire face à ce problème auquel vos clients sont confrontés au quotidien. Le véritable enjeu pour vous en tant que prestataires de service informatique de recommander à votre clientèle celles qui répondent le mieux à ses besoins et attentes. Et en la matière, le Teergrubing et le Greylisting constituent deux méthodes permettant aux professionnels de protéger efficacement leur messagerie des mails indésirables. Chacune de ces techniques joue un rôle bien précis que vous devez être en mesure de leur expliquer.

Le Teergrubing par exemple désigne une méthode antispam proactive dont la particularité réside dans sa pro activité. C'est une solution qui a pour rôle la réduction significative de la vitesse de réponse du serveur SMTP en présence de certaines connexions suspectes. Cette technique est d'une grande efficacité pour des entreprises qui souhaitent mettre en place un système pour contraindre le serveur émetteur de spam. Ainsi, Teergrubing ne s'utilise que si on est convaincu d'avoir à faire à du spam.

Quant au Greylisting, son rôle peut être déterminant dans la lutte contre les courriers électroniques indésirables. La mise en place de cette méthode permet un rejet temporaire des mails par le renvoi d'un code de refus au serveur émetteur. Dans son fonctionnement, il procède à des vérifications pour s'assurer qu'il est en face d'un serveur de messagerie. En cas de conformation, une réexpédition du mail est effectuée en quelques minutes seulement. Le Greylisting ne réalisera pas une telle action s'il constate qu'il est en présence d'un serveur de spam.